Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MASSIMA LOUWOUNGOU
  • MASSIMA LOUWOUNGOU
  • : Cette page se propose, entre autres, de traiter des sujets d’actualité, de Philosophie, de religion, d'Histoire, de la Justice Pénale et de culture générale.
  • Contact

  • MASSIMA LOUWOUNGOU
  • Gabonais d'origine africaine, MASSIMA LOUWOUNGOU vit actuellement entre Poitiers et Bordeaux où il gravit sa « montée rude et escarpée ».
  • Gabonais d'origine africaine, MASSIMA LOUWOUNGOU vit actuellement entre Poitiers et Bordeaux où il gravit sa « montée rude et escarpée ».

Recherche

Archives

22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 18:35

Il va falloir revoir nos théories sur nos « amis » les animaux : certains expliqueront ce geste (du Chimpanzé) en parlant d’« instinct animal », c’est-à-dire d’une conduite spontanée propre aux humains et bêtes ; d’autres seront obnubilés et tentés d’attribuer la raison à ces dernières (les bêtes).
PROBLEME : Reconnaître sa bienfaitrice (comme le fait cet animal), c’est-à-dire la distinguer d’autres individus relève-t-il de la spontanéité (instinct) ou de la raison ?
THESE : Ne faudrait-il pas désolidariser la conscience de la raison et dire que tout acte conscient (humain ou animal) n’est pas nécessairement expressif de raison ? Ainsi, avoir conscience du froid, de la soif, ou de notre bienfaiteur pourrait témoigner d’un simple fait : l’association de l’image d’un individu (bienfaiteur ou non) à la manière dont nous (humain ou animal) sommes affectés (joyeusement ou tristement). C’est comme un chien qui reconnaît son maître ou les humains qui lui sont familiers.

M.L

Partager cet article

Repost 0
Published by MASSIMA LOUWOUNGOU
commenter cet article

commentaires