Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MASSIMA LOUWOUNGOU
  • MASSIMA LOUWOUNGOU
  • : Cette page se propose, entre autres, de traiter des sujets d’actualité, de Philosophie, de religion, d'Histoire, de la Justice Pénale et de culture générale.
  • Contact

  • MASSIMA LOUWOUNGOU
  • Gabonais d'origine africaine, MASSIMA LOUWOUNGOU vit actuellement entre Poitiers et Bordeaux où il gravit sa « montée rude et escarpée ».
  • Gabonais d'origine africaine, MASSIMA LOUWOUNGOU vit actuellement entre Poitiers et Bordeaux où il gravit sa « montée rude et escarpée ».

Recherche

Archives

14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 15:16


Tout a commencé par des convulsions, l’enlacement d’une jambe sur l’autre jambe...une respiration rapide...puis, lente...très lente et…enfin…rien, sinon le repos : l’extinction. En un laps de temps, la pénombre avait planté son décor en éclipsant mon soleil…plus rien ne sera comme avant…une déchirure interne et indescriptible me hante à chaque fois que le jour apparaît, je crois pouvoir te revoir à travers la lueur de l'aube, mais tu ne reviendras plus…plus jamais. L’éclipse du 10 mars 2003 plane encore et encore…mon regard est toujours figé dans ce bleu-gris-sombre, dans l’espoir de t’apercevoir...

Malgré la sérénité de mes yeux  corporels, les yeux de mon âme sont constamment irrigués par un fleuve de larmes aussi chaudes que les larves d'un volcan à chaque fois que je tente de réaliser que tu ne fais plus partie des artisans de ce monde. Pendant ton existence, il m’arrivait de prendre le risque d’imaginer ce scénario. Mais mon imagination n’était pas aussi créatrice pour me permettre de soupeser de façon significative le vide et l'obscurité que tu allais laisser. En prenant ton envol ce 10 mars 2003, c’est une partie de moi qui s’en est allée. Aussi longtemps que mes veines seront purifiées par ton sang, tu continueras à vivre en moi et je te garderai toujours présent à l’esprit. Puisse Dieu me permettre d’être serein et de réaliser tout ce que tu as toujours souhaité de licite pour moi.

Je réalise maintenant que... l’âme et le corps forment un couple unit pour le meilleur et pour le pire. Et que, la mort est la co-épouse virtuelle de l’âme ; seulement, lorsqu’elle frappe à la porte de chacun de nous, incapable de supporter cette cœxistence qui a les allures d’un affront, l’âme opte pour le divorce et abandonne le corps dans les bras de la mort. 


Massimalement vôtre.

 

L’éclipse du 10 mars 2003

Partager cet article

Repost 0
Published by Massima
commenter cet article

commentaires